ANgrywOmeNYMOUS


jeudi 18 février 2016

Pinosaurus

Le masculinisme est pareil à un gaz toxique. Il trouve toujours par où s'infiltrer quand il s'agit d'asphyxier le féminisme.

J'ai appris par des tierEs qu'un imposteur politicien (pléonasme, voir citation en bas de page) se prétendant féministe (ahlala, j'te jure ! Ca ne recule devant rien ces bestioles) et agissant sur FB (savent-ils faire autre chose ?) établit une liste pour ainsi dire anti-Schindler des sorcières à brûler lorsqu'il sera au pouvoir.
Arrêtez-moi si je me goure, je ne suis pas sur FB mais sûrement sur sa belle liste.
En tant que l'un des descendants d'un groupe de personnes martyrisées parce qu'identifiées comme juives, quelle que fut leur relation personnelle avec ce que cette appelation est censée recouvrir d'attachement à une religion ou pas, il peut.
Il n'est pas tout le monde et gare si vous le considérez comme tel.
UnE féministe qui aurait le culot de le contredire serait alors une alliée d'assassins, une suppôte nazie, une antisémite.

Voilou, tranquillou. Ce masculiniste fait donc une liste de celles qui seraient d'après lui des groupies d'Hitler puisque des résistantes à ses arguments fallacieux de faux féministe, afin de les dénoncer à la justice, paraît-il.

Se hisser ainsi sur les millions de cadavres de la Shoah pour terroriser des oppriméEs parce qu'on n'a plus d'argument = infect !

 J'offre ici à l'ange purificateur facebookien pourfendeur de féminazies, comme il doit sans doute nous appeler, la liste non exhaustive des résistantes et autres victimes, juives, majoritairement certes, mais surtout FEMMES et PAS D'ACCORD avec des dominants particulièrement vénimeux. Vraies MARTYRES, elles, à la fois de la dictature nazie et de la BITOCRATIE !
Car la vraie raison des grands géno(fémini)cides c'est avant tout
un mode de pensée divergent.
Et si on peut dater l'Holocauste de 1939 à 1945, le féminicide, on ne sait toujours pas quand il a commencé ni s'il finira. Sans parler du fait que l'Holocauste était plus féminin que masculin.

"Les femmes juives ont souffert à la fois et en tant que Juives et en tant que femmes de l'antisémitisme et du sexisme à l'époque du génocide. Un plus grand nombre de femmes que d'hommes ont été déportées. Plus de femmes ont été tuées. En un mot les chances de survie des femmes n'étaient pas les mêmes que celles des hommes" (extrait d'un essai sur la Shoah et les femmes de Joan Ringelheim, 1990 dans le livre de Carol Rittner et John K. Roth "Different Voices. Women and the Holocaust", 1993, p. XI).   
Voici les femmes juives mais aussi les communistes, les lesbiennes, les artistes, les scientifiques et toutes les femmes qui déplairont toujours à la patriarchy et dont les noms n'ont pas encore été effacés.
Que ce grand féministe épingle donc également cette liste sur son mur FB !

Irene Nemirovsky (écrivaine) MORTE À AUSCHWITZ
Sophie Scholl (résistante) DÉCAPITÉE À MUNICH
Gertrud Kolmar (poétesse) MORTE À AUSCHWITZ  
  
Lilo Gloeden (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Etty Hillesum (enseignante) MORTE À AUSCHWITZ
 
Charlotte Salomon (pictoresse et écrivaine) MORTE À AUSCHWITZ
 
Danielle Casanova (résistante) MORTE À AUSCHWITZ
 
Mildred Harnack (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE
Liselotte Hermann (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE
Friedl Dicker (artisane d'art et architecte intérieur) MORTE À AUSCHWITZ
Rose Blanc (résistante) MORTE À AUSCHWITZ 
 
Margarete Blank (médecienne et résistante) EXÉCUTÉE À DRESDE
Hélène Berr (autrice) MORTE À BERGEN-BELSEN

Olga Bancic (activiste communiste) MORTE (camp) À STUTTGART
Germaine Trugnan (résistante) TORTURÉE PAR LA POLICE DE PÉTAIN
Emilienne Mopty (résistante) DÉCAPITÉE À COLOGNE
Henny Schermann EUTHANASIÉE À BERNBOURG (comme lesbienne)
 
Violette Szabo (agente britanique) MORTE À RAVENSBRÜCK
Teresa Gullace (résistante) ABATTUE PAR UN SOLDAT NAZI 
Elsa Bienenfeld (musicologue) MORTE (camp) À MINSK

Elfriede Lohse-Wächtler (pictoresse) EUTHANASIÉE À PIRNA-SONNENSTEIN 
Masha Bruskina (résistante) PENDUE À MINSK 

Margaretha Rothe (résistante) MORTE EN ROUTE POUR LA PRISON DE MOISDORF)

Marianne Schmi(e)dl (ethnologue) MORTE AU CAMP D'IZBICA

Hildegard Jadamowitz (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Regina Jonas (rabbine) MORTE À AUSCHWITZ

Hannah Karminski (soignante) MORTE À AUSCHWITZ

Agathe Lash (germaniste) DISPARUE EN 1942

Käthe Leichter (résistante) MORTE À BERNBOURG

Maria Leitner (journaliste) DISPARUE EN 1942

Selma Meerbaum-Eisinger (poétesse) MORTE AU CAMP DE MIKHAILOVKA

Hilda Monte (résistante) FUSILLÉE PAR UN SS À LA FRONTIÈRE DE L'AUTRICHE

Ruth Rewald (écrivaine) MORTE À AUSCHWITZ

Elise Richter (romaniste) MORTE À THERESIENSTADT

Carola Neher (actrice) MORTE DANS LA PRISON D'ORENBOURG

Ottilie Metzger (cantatrice) MORTE À AUSCHWITZ

Hedwig Hintze (historienne) SUICIDE POUR ÉCHAPPER À LA DÉPORTATION

Elfriede Scholz (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Oda Schottmüller (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Libertas Schulze-Boysen (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Elisabeth Schumacher (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Gertrud Seele (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Magda Spiegel (cantatrice) MORTE À AUSCHWITZ

Edith Stein (philosophe) MORTE À AUSCHWITZ

Ilse Stöbe (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Maria Terwiel (résistante) EXÉCUTÉE À MOABIT

Johanna Tesch (politicienne) MORTE À RAVENSBRÜCK

Elisabeth von Thadden (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Else Ury (écrivaine) MORTE À AUSCHWITZ

Julie Wolfthorn (pictoresse) MORTE À THERESIENSTADT

Judith Auer (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Dora Bromberger (pictoresse) MORTE EN DÉPORTATION À MINSK

Erika von Brockdorff (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Cora Berliner (sociologue) MORTE À MINSK (camp)

Clara Bohm-Schuch (femme politique) EMPRISONNÉE PAR LES NAZIS MORTE DES SUITES DE MAUVAIS TRAITEMENTS

Cato Bontjes van Beek (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Hilde Coppi (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Charlotte Eisenblätter (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE 

Marianne Baum (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Elvira Eisenschneider (résistante) MORTE PROBABLEMENT À SACHSENHAUSEN (camp)

Maria Grollmuß (résistante) MORTE À RAVENSBRÜCK

Else Himmelheber (résistante) MORTE À DACHAU

Marianne Joachim (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Johanna Kirchner (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Helene Kafka (infirmière) DÉCAPITÉE À VIENNE

Käthe Niederkirchner (résistante) MORTE À RAVENSBRÜCK

Gertrud Piter (résistante) MORTE (camp) DE BRANDEBOURG

Olga Benario-Prestes (résistante) EUTHANASIÉE À BERNBOURG

Frieda Rosenthal (résistante) SE PEND (prison de Moabit) POUR NE PAS TRAHIR SOUS LA TORTURE  

Hannie Schaft (résistante) ABATTUE DANS LES DUNES DE BLOEMENDAAL (après torture) 

Irmgard von Witzleben (artiste et résistante) MORTE À RAVENSBRÜCK

Delphine Presset (résistante) MORTE À BIRKENAU

Mai Politzer (résistante) MORTE À AUSCHWITZ

Yvette Feuillet (résistante) MORTE À AUSCHWITZ

Jacqueline Quatremaire (résistante) MORTE À AUSCHWITZ

Yvonne Llucia (résistante) MORTE À AUSCHWITZ

Véra Obolensky (résistante) DÉCAPITÉE À PLÖTZENSEE

Else Feldmann (écrivaine) MORTE (camp) de SOBIBOR

Milena Jesenskà (traductrice de Kafka) MORTE À RAVENSBRÜCK

Otti Berger (tisserande d'art) MORTE À AUSCHWITZ

France Bloch-Sérazin (chimiste et résistante) GUILLOTINÉE À HAMBOURG  

Rosa Manus (féministe) MORTE À BERNBOURG

Else Ernestine Neulaender-Simon dite Yva (photographe) MORTE (camp) de SOBIBOR

Käthe Löwenthal (pictoresse) MORTE (camp) D'IZBICA

Sabina Spielrein (psychanalyste) FUSILLÉE À ROSTOV*


Sans parler des survivantes :

Simone Veil
Yvette Farnou
  
Liana Millu
Ruth Klüger

Marie-Claude Vaillant-Couturier 


entre autres


Et celle dont la famille entière est morte à Auschwitz :

la journaliste Naomi Wolf


"Il n'a jamais fait de doute pour personne que la vérité et la politique sont en assez mauvais termes, et nul, autant que je sache, n'a jamais compté la bonne foi au nombre des vertus politiques. Les mensonges ont toujours été considérés comme des outils nécessaires et légitimes, non seulement du métier de politicien et de démagogue, mais aussi de celui d'homme d'Etat". (Hannah Arendt)



Aux dernières nouvelles, le musée d'histoire naturelle de Berlin vient de faire l'acquisition d'un squelette de Spinosaurus.

Le Pinosaurus, par contre, n'est toujours pas au musée. 



*(liste incomplète). 

Actualisation du 24.2.16 : je ne trouve pas de traduction en francais de recherches faites sur l'holocauste et les femmes, par exemple, par Claudia Leonhardt, Na'ama Shik
ou Judith Tydor Baumel 
et bien entendu pas de traduction du livre de Gisela Bock "Génocide et genre". Du moins on peut entendre Gisela Bock parler ici de la nécessité d'une histoire genrée de l'Europe.

2 commentaires:

  1. De toute cette liste seul celui de Sophie Scholl apparaissait dans mes manuels d'histoire au lycée et encore il s'agissait juste d'une note sous une photo, pas de mention de ses actions...

    RépondreSupprimer
  2. Là comme ailleurs, les femmes sont réduites, oubliées, rendues invisibles, leur nom effacé.
    Merci pour le commentaire.

    RépondreSupprimer